RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Parentalité créative : une relation apaisée avec son enfant

25 Juin 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

INTERVIEW. La parentalité créative invite les parents à éduquer leurs enfants autrement. Rencontre avec Catherine Dumonteil-Kremer, consultante familiale et pionnière de cette méthode.

Vies de Famille : La parentalité créative prend le contre-pied de la « violence éducative ordinaire ». Pourquoi ce modèle est-il remis en question ?

Catherine Dumonteil-Kremer : La violence éducative ordinaire s’exerce lorsqu’un parent utilise la peur ou la menace pour apprendre quelque chose à son enfant. Ce sont des ressorts qui ont longtemps été utilisés dans l’éducation traditionnelle, mais ces pratiques ne permettent pas d’apprendre sereinement : les neurosciences ont montré que lorsqu’un enfant a peur, il n’apprend rien et évite simplement la punition.

La violence éducative ordinaire [chantage, menaces, cris, fessées, claques] peut avoir des conséquences graves et entraîner des séquelles physiques ou psychologiques pour l’enfant. Accompagner ses enfants différemment peut changer beaucoup de choses. En pratiquant une éducation bienveillante, on inculque aussi à nos enfants la nécessité de prendre soin des autres. C’est donc un modèle de société qui est en jeu.

Vous avez créé le concept de « parentalité créative » comme alternative. De quoi s’agit-il ?

La parentalité créative s’appuie sur l’écoute, le soutien, la compréhension des besoins physiologiques, la gestion de la colère et les limites à poser à son enfant… Le but est de fabriquer ses propres solutions au quotidien en fonction de sa famille, de sa culture et de ce que l’on souhaite transmettre comme valeurs à ses enfants.

S’appuyer sur le rire en matière d’éducation aide beaucoup par exemple. Ma fille avait notamment inventé un petit rituel où, à la fin de la journée, chacun devait enlever les chaussettes de l’autre sur un lit. Il faut donner plus d’importance à ces petits moments, se faire confiance et comprendre qu’être parent n’est pas inné : c’est un apprentissage constant. On ne soupçonne pas à quel point on peut être créatif avec un enfant !

Comment se pratique-t-elle au quotidien ?

Ecouter les besoins et accueillir les émotions de son enfant permet de faire un pas vers un modèle éducatif sain et simple. Par exemple, lorsque vous devez poser des limites à votre enfant, gardez à l’esprit qu’il est en train d’apprendre et de découvrir le monde qui l’entoure. Vous avez le droit de lui dire « non », mais il faut ensuite écouter sa tristesse et sa colère. Quand un enfant a un comportement inapproprié, assurez-vous d’abord que ses besoins sont comblés :  a-t-il faim, froid, soif, sommeil ? L’écoute est un point clé.

Utiliser le jeu pour relâcher les tensions et poser des limites sans violence est aussi une solution. Enfin, il faut apprendre en tant que parent à observer et accueillir ses propres émotions afin de ne pas exploser face à ses enfants, car la colère s’accompagne souvent de violences. L’avantage est qu’il n’est jamais trop tard pour s’essayer à la parentalité créative, c’est à la portée de tous !

Pour aller plus loin
> L’émission de Vies de famille « Tout comprendre de l’éducation positive »
> Vidéo sur les stages parentaux


Étiquettes : ,

Réagissez