RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Étudiants : comment se réorienter en première année ?

4 Jan 2022 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Vous avez entrepris des études supérieures qui ne vous correspondent ou ne vous plaisent pas ? Vous ne savez pas comment ni où vous réorienter ? Des solutions existent. On vous les détaille.

Un jeune sur trois arrête ses études en cours d’année.  Enseignement trop théorique ou trop général, orientation subie, sentiment de ne pas être à sa place, désintérêt pour les matières enseignées… les raisons d’abandonner sont multiples. 

S’informer sur les parcours d’études

Psychologue de l’Éducation Nationale, spécialisée en Orientation, Marie-Thérèse Gomis a été confrontée à de nombreux cas au sein du Centre d’Information et d’Orientation des Enseignements supérieurs (Ciosup) où elle officie. Son premier conseil pour les étudiants qui souhaitent se réorienter est d’aller frapper à la bonne porte :  « Chaque université (ou école) dispose d’un espace dédié avec des spécialistes qui pourront conseiller l’étudiant. Il faut se rendre au service commun de son université, le Scuio ou équivalent, ou pousser les portes d’un Centre d’Information et d’Orientation, un Cio. »

La Cité des métiers est également un centre de ressources précieux, tout comme les salons étudiants, la presse et les sites spécialisés (l’Étudiant, l’Onisep…) ou les Points Information Jeunesse des communes. À la Sorbonne, à Paris, le Ciosup répond aux interrogations des étudiants de toute la France et au-delà. Par téléphone, mais aussi à la faveur d’entretiens personnalisés en matinée (sur rendez-vous) ou en accueil libre l’après-midi. 

Organiser sa future scolarité

« Les professionnels accompagnent les jeunes dans leur démarche, rassure Marie-Thérèse Gomis. Mais l’étudiant doit s’interroger sur ses centres d’intérêt et ce qui fait sens pour lui. Il ne faut surtout pas se réorienter de manière impulsive. »  Par ailleurs, il n’est pas forcément nécessaire d’attendre la rentrée pour changer de cursus. Par exemple, des voies d’intégration aménagées pour entrer en deuxième année de BTS à la rentrée suivante permettent au candidat de débuter sa première année en janvier.

Des filières sont également ouvertes à la réorientation semestrielle : il suffit d’y candidater et, si vous êtes retenu, vous commencerez dès janvier. « Les cours du premier semestre devront être préparés de manière autonome, prévient Marie-Thérèse Gomis. L’étudiant passera ses examens du premier semestre aux rattrapages en mai ou en juin. » Toutefois, les places en réorientation semestrielle ne sont pas aussi nombreuses que celles qui sont offertes sur Parcoursup.

C’est d’ailleurs via Parcousup que vous devrez passer pour entrer vos vœux si vous souhaitez changer d’université. Pensez à rédiger votre « fiche de suivi » et à la faire compléter par la structure d’orientation qui vous suit. Elle est disponible dans la rubrique « Mes Vœux » et permettra de vous démarquer et d’expliquer vos motivations de réorientation. Enfin, si vous souhaitez intégrer un cursus accessible seulement à la rentrée suivante, profitez de votre inscription pour demander une convention de stage au responsable de votre formation. Cela vous permettra de découvrir un secteur et un métier en attendant la rentrée.


Étiquettes : ,

Réagissez