RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Pornographie en ligne, comment protéger vos enfants ?

24 Juil 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

INTERVIEW. Lancé cette année, le site jeprotegemonenfant.gouv.fr accompagne et alerte les parents des dangers de la pornographie en ligne. Entretien avec Camille Debeugny, chargée de mission au ministère des Solidarités et de la Santé.

Vies de famille : Comment les enfants sont-ils confrontés à la pornographie sur Internet ?

Camille Debeugny : Ils sont massivement exposés à ces contenus sans que les parents en aient forcément conscience. Un sondage d’OpinionWay* révèle que 82 % des mineurs y ont été exposés. Et cela se produit de plus en plus jeune. A 12 ans, près d’un enfant sur trois a déjà vu des contenus pornographiques. L’exposition peut être volontaire quand ils cherchent d’eux-mêmes à accéder à des sites pornographiques. Elle peut aussi être involontaire, notamment chez les plus jeunes, via des fenêtres pop-up qui apparaissent souvent sur des sites de streaming et de téléchargements illégaux.

Quelles sont les conséquences ?

Ce que pointent les experts, c’est la violence de ces contenus et l’image de la femme souvent dégradée. Les conséquences peuvent être d’ordre psychologique puisque les enfants peuvent être choqués par cette violence, et leur représentation de la sexualité faussée. La pornographie norme la sexualité en montrant une image dans ces films qui n’est pas la réalité. Les chiffres montrent l’impact de ces images chez les jeunes : une étude réalisée par l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique (Open) en 2017 révèle que 44 % des ados ayant déjà eu un rapport sexuel ont essayé de reproduire ces scènes ou pratiques vues dans des films pornographiques.

Quels moyens ont les parents pour protéger leurs enfants ?

Les outils de contrôle parental permettent, sur l’ordinateur ou le téléphone portable, de filtrer les sites auxquels les enfants ont accès, dont ceux pornographiques, interdits aux moins de 18 ans. Ces outils ne doivent pas remplacer le dialogue : ils sont complémentaires. Plus les parents échangeront tôt avec l’enfant sur les questions liées à la sexualité, plus il aura des repères. S’il est confronté à des contenus pornographiques, il saura que c’est de la fiction, que ce sont des acteurs et qu’il faut prendre du recul.

Comment faut-il procéder ?

Il est nécessaire de ne pas culpabiliser ni sanctionner son enfant, mais plutôt d’avoir une approche rassurante pour l’encourager à se confier. S’il voit que son parent s’intéresse à ce qu’il a ressenti, il osera davantage partager ses émotions. Si c’est un ado, on peut lui dire que c’est normal de se poser des questions sur la sexualité, mais que des contenus pornographiques ne lui apporteront pas les bonnes réponses.

En savoir plus
> La plateforme « Je protège mon enfant de la pornographie »
> « A quoi servent les outils de contrôle parental ? » sur la plateforme « Je protège mon enfant »
> Notre dossier « Ecrans : tous vigilants ! »
> Notre émission « Ecrans : quels risques pour les enfants ? »


Étiquettes : , , ,

Réagissez