RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Phishing : l’arnaque au bout de la ligne

27 Nov 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Le phishing, ou hameçonnage en français, est une technique utilisée par des fraudeurs qui consiste à prélever vos informations personnelles sur Internet. Quelques conseils pour éviter les pièges.

Vous avez transmis des informations personnelles (adresse postale, coordonnées bancaires…) à un inconnu qui se faisait passer pour une administration ? Vous êtes
probablement victime de hameçonnage, appelé plus communément « phishing ». « Il faut savoir que dans ce type de schéma, il y a deux victimes : la personne dont les données ont été saisies, mais également l’entreprise utilisée pour servir d’intermédiaire », développe maître Jérôme Deroulez, avocat en droit de la protection des données personnelles.

En règle générale, vous recevez un e-mail ou un Sms envoyé par un organisme de confiance (banque, Impôts, Caf, La Poste…) qui vous dirige vers un faux site. L’objectif principal : vous soutirer des informations confidentielles comme vos coordonnées bancaires, la copie de votre carte d’identité, un mot de passe… « Pour éviter de vous faire arnaquer, faites très attention quand vous recevez des mails étranges, trop alarmants ou au contraire trop séduisants », prévient maître Deroulez.


Porter plainte rapidement

Tout le monde peut se faire hameçonner. D’ailleurs, le nombre d’escroqueries en ligne a bondi au premier semestre 2020. Une hausse qui s’explique par la multiplication des attaques pendant la crise du Covid-19. « Les périodes de troubles sont idéales pour mettre à exécution ce type d’arnaques, méfiez-vous deux fois plus », souligne l’avocat. Car les conséquences peuvent être graves : le pirate peut vous voler de l’argent ou revendre vos données au marché noir.

Une seule solution : si vous êtes victime de phishing, il faut immédiatement aller porter plainte. Des dispositifs dédiés existent : « C’est le cas de Pharos, une plateforme de signalement qui permet de faire remonter les contenus illicites publiés sur Internet, ou encore d‘Internet prudent », informe l’avocat. Les pirates sont passibles d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende, en sachant que le hameçonnage sur personne morale peut être encore plus sévèrement puni.

Se prémunir des arnaques
Quelques bons réflexes pour éviter le piratage :

Vérifiez les Url des sites vers lesquels vous êtes redirigés. Si l’adresse est à rallonge, ou n’a rien à voir avec l’entreprise ou l’organisme, méfiez-vous et ne cliquez pas sur le lien !
Les e-mails de phishing peuvent aussi être repérés grâce à leurs fautes d’orthographe et de syntaxe, qui sont fréquentes.
Ne communiquez jamais vos informations personnelles par e-mail (identifiants et numéro de compte).
Si la Caf vous demande des renseignements, transmettez-lui via l’espace « Mon Compte » du site caf.fr


Étiquettes : ,

Réagissez