RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Mon enfant change de nounou, comment le rassurer ?

26 Août 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Déménagement, fin de contrat… quelle que soit la raison, il faut parfois tout recommencer à zéro à la rentrée, comme engager une nouvelle assistante maternelle pour son fils ou sa fille. Quelques conseils pour une transition en douceur.

Une nouvelle nounou, ça chamboule tout« Dans la majorité des cas, ce genre de changement suscite des interrogations ou de l’angoisse de la part des parents », explique Patricia Denat, auteure de Papa, maman, ma nounou et moi (éditions Erès).

Pas question donc, de bâcler la période d’adaptation. L’enfant connaît la séparation, « mais il est de nouveau face à l’inconnu, souligne Patricia Denat. Prévoyez une à deux semaines pour que tout le monde prenne ses marques, voire plus, si vous changez de nounou parce que la précédente ne convenait pas ». Dans tous les cas, planifiez l’adaptation quand tout le monde est détendu. En clair, mieux vaut éviter le rush de la semaine de rentrée.

« Changer de lieu d’accueil provoque une cassure, il est donc crucial d’assurer une continuité », observe Patricia Denat. Expliquez à votre tout-petit qu’une nouvelle personne va le garder, rencontrez ensemble l’heureuse élue, et aidez-le à se projeter en décrivant ses futures journées. « Il faut parler au bébé, quel que soit son âge, car il perçoit l’intonation de la voix et le confort des parents face à ce changement. »

Pensez aux objets de transition, indispensables pour « faire le lien entre le cadre qu’il connaît et le nouveau. Cela peut être le doudou ou le t-shirt que le papa ou la maman a porté », rappelle Isabelle Poncet, présidente des Bouts de choux d’Orgemont, association d’assistantes maternelles située à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). Souvent, nous nous apercevons que les enfants ont plus de facilité à s’adapter que leurs parents », sourit cette professionnelle.

Dialoguer, sans comparer

Une confiance, qui passe par une communication régulière avec la nounou. « Essayez de réserver une dizaine de minutes le soir, au moins les premiers jours, pour exprimer ce que vous ressentez », recommande Patricia Denat. Privilégiez les formulations ouvertes (« Comment s’est passée la journée ? ») plutôt que les questions fermées, ajoute-t-elle. « Cela permet de faire circuler plus d’informations et de percevoir le cadre de vie tel qu’il est réellement. »

N’hésitez pas à évoquer ce que vous aimiez chez l’assistante maternelle précédente, sans chercher à comparer. « Il faut que les parents aient conscience que c’est une autre rencontre et une autre histoire », martèle Patricia Denat. Inutile pour autant de rayer l’ancienne nounou de la carte. Au contraire, l’appeler avec son enfant ou s’envoyer des photos permet de clore progressivement un chapitre… tout en écrivant la suite.


Étiquettes : ,

Réagissez