RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Le « nouveau » bac, c’est pour cette année !

28 Août 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Après une année mouvementée sans épreuve du baccalauréat en raison de la crise sanitaire, l’examen connaît de nombreuses nouveautés en 2021. Suppression des filières générales, contrôle continu et grand oral… découverte !

Fini les sections L, Es, et S (littéraire, économique et social, et scientifique) ! Si les cursus technologiques et professionnels sont maintenus, les filières dites générales n’existent plus depuis 2018. Tous les élèves suivent ainsi un tronc commun : le français, la philosophie, l’histoire-géographie et l’enseignement moral et civique, deux langues vivantes, le sport, et une nouvelle discipline : humanités scientifiques et numériques.

Ils choisissent aussi trois spécialités, dont une épreuve effectuée en première, et les deux autres en classe de terminale. Un autre gros changement est la place prise par le contrôle continu. Celui-ci représente 40 % de la note globale, associé à 60 % des épreuves finales, écrites et orales.

Le baccalauréat voit également l’apparition d’un nouvel oral. L’objectif de cette épreuve étant de mieux préparer les élèves à la vie étudiante et à la vie en entreprise : « Les jeunes étaient souvent en difficulté sur l’aisance orale, explique Nicole Suivant, conseillère d’orientation et psychologue à Nice (Alpes-Maritimes). Ils préparent ainsi tout au long de l’année un sujet de synthèse traitant de certains enseignements scolaires, à présenter en fin de parcours. »

Des avantages… à condition de travailler régulièrement

Les épreuves de langues sont également validées à l’oral en contrôle continu. En revanche, les élèves ayant choisi une langue optionnelle comme les langues régionales, la passent également en fin d’année. Les épreuves de français et de sport sont, quant à elles, toujours validées en classe de première.

On peut voir certains avantages dans cette réforme, avec toutefois quelques points de vigilance. « Cette nouvelle directive peut accroître le fossé entre les élèves qui ont la possibilité d’avoir du soutien scolaire et les autres, exprime Nicole Suivant. C’est le cas pour les cours de mathématiques ou de langue/littérature, par exemple, qui sont assez pointus. »

En revanche, la professionnelle s’accorde à dire que la valorisation de l’oral est un bon point, ainsi que la note de contrôle continu. « J’estime ainsi que les élèves sont mieux préparés à la régularité du travail étudiant, ce qui est tout de même primordial. »


Étiquettes : ,

Réagissez