RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Jeunes diplômés : une année pour trouver sa voie

30 Nov 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Vous avez terminé votre formation et rencontrez peut-être des difficultés à vous lancer directement sur le marché du travail. Ce n’est pas le moment de baisser les bras : vous pouvez tirer parti de ce temps pour construire votre avenir différemment.

Comment mettre son année à profit quand le marché de l’emploi est en crise ? La question est très présente dans l’esprit des jeunes diplômés, particulièrement touchés par les conséquences économiques de l’épidémie de Covid-19.

Premier conseil : plutôt que de se précipiter, mieux vaut se laisser un peu de temps pour trouver le job de ses rêves. « Il faut vous demander ce que vous aimeriez changer autour de vous, développe Mathilde Forget, coach de vie et experte en réorientation professionnelle. Cela permet de trouver une cause ou un domaine qui vous tient à cœur. »

Cela étant dit, il est important de ne pas rester immobile trop longtemps, pour éviter le stress et la frustration. Sur votre CV, toute expérience est bonne à mettre en avant. Et les opportunités sont nombreuses : « Il est possible de suivre une formation complémentaire pour se spécialiser, de se lancer dans un service civique, ou encore de s’essayer au bénévolat pour faire de belles rencontres », détaille Mathilde Forget.


Multiplier les expériences

C’est le cas de Gustave, récemment diplômé d’un master en économie sociale et solidaire à l’institut Sciences Po de Bordeaux (Gironde). Cet été, le jeune homme s’est lancé dans le bénévolat : un mois dans une structure de réinsertion pour détenus en fin de peine, une semaine de chantier participatif chez des particuliers, dix jours de volontariat dans une association d’éducation populaire, et pour finir, deux semaines chez un couple d’éleveurs de chèvres.

« A 23 ans, j’avais le sentiment de manquer de connaissances pratiques. Je voulais découvrir des territoires différents de ceux que j’ai pu explorer pendant mes études », raconte-t-il.


Se créer un réseau

Grâce à ces expériences, Gustave s’est ouvert de nouveaux horizons professionnels. « Faire du bénévolat a été l’occasion pour moi de rencontrer des gens et de me créer un réseau. J’ai déjà une offre de stage et une autre proposition pour un service civique », se réjouit-il.

En suivant ses intuitions et en diversifiant ses aventures, il est possible de se créer des opportunités. L’important est de s’écouter et de se lancer ! Gustave confie : « Je comprends les jeunes diplômés qui ont peur de s’engager dans une année sans emploi, mais je trouve cela encore plus dangereux de faire un choix par dépit et de ne pas se laisser une chance de vivre une période de pause. »


Étiquettes : ,

Réagissez