RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Fraudes à la carte bancaire : réagir vite avec Perceval

13 Août 2020 par Blog CAF71, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

439 millions d’euros ont été détournés en France en 2018 par fraudes à la carte bancaire, d’après l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement. Pour lutter contre ce fléau et obtenir réparation plus vite, l’Etat a lancé la plateforme Perceval.

Si vous êtes victime d’une fraude qui concerne l’utilisation, à votre insu, de vos coordonnées bancaires (avec ou sans code), vous devez faire opposition au plus vite et déclarer l’infraction sur la plateforme Perceval. Ce signalement vous dispense de porter plainte auprès de la police ou de la gendarmerie, si vous êtes encore en possession de votre carte.

« Prévenez également votre banque, par un mail ou un coup de fil, à doubler éventuellement d’une lettre recommandée, conseille Corinne Lamoussière-Pouvreau, juriste à l’Institut national de la consommation. Si vous avez souscrit une assurance des moyens de paiement, c’est l’occasion de l’utiliser.»

Lancée en 2018, la plateforme Perceval simplifie les démarches, désengorge les commissariats et centralise les plaintes pour rechercher plus efficacement les pirates. Sa procédure toute simple ne nécessite aucun déplacement et permet d’expliquer les circonstances de la fraude. En retour, le plaignant reçoit un justificatif de plainte avec code barre qui permet de demander le remboursement intégral des sommes.

La France parmi les pays les plus touchés

«La banque est tenue de rembourser immédiatement l’opération frauduleuse, ainsi que les éventuels frais de découvert et d’incidents de paiement engendrés par cette fraude, poursuit la juriste. Pour déclarer une fraude dans l’espace économique européen, le délai maximum est de treize mois, mais en dehors, attention il n’est que de soixante-dix jours !

Autant dire qu’il est important de vérifier ses relevés de comptes tous les mois. Une somme importante inexpliquée, une opération à l’étranger peuvent vous alerter.

Selon la Banque centrale européenne, 73 % des fraudes à la carte bancaire sont réalisées à distance et la France fait partie des pays les plus touchés. Selon Corinne Lamoussière-Pouvreau, «les gens sont un peu trop confiants et les escrocs de plus en plus professionnels, il faut donc rappeler quelques règles de sécurité comme ne jamais envoyer son numéro de carte par mail, mettre à jour ses antivirus, ne pas utiliser un ordinateur public pour ses achats en ligne et consulter régulièrement ses relevés d’opérations de carte ».

En dernier ressort, si le litige n’est pas résolu par la banque après réclamation et malgré vos preuves (elle peut invoquer votre négligence), vous pouvez recourir au médiateur bancaire ou saisir une association de consommateurs.


Étiquettes : , ,

Réagissez