RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Difficultés scolaires : des solutions pour y mettre fin

22 Sep 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Des dispositifs existent pour favoriser la réussite scolaire des élèves en France. C’est le cas des contrats locaux d’accompagnement à la scolarité (Clas), qui proposent une aide gratuite. Présentation en cette Journée du refus de l’échec scolaire.

En France, les inégalités scolaires se sont particulièrement creusées depuis dix ans. Selon des études publiées par le Pisa et le Cnesco*, c’est d’ailleurs dans l’Hexagone que l’origine sociale des enfants pèse le plus lourd dans les résultats scolaires, parmi les pays de l’Ocde (Organisation de coopération et de développement économiques). Afin de lutter contre les inégalités scolaires et les difficultés associées, différents dispositifs accompagnent les enfants et adolescents dans leurs apprentissages.

Parmi eux, les contrats locaux d’accompagnement à la scolarité (Clas), organisés par des collectivités ou des associations. Présents sur l’ensemble du territoire français, ils mettent l’accent sur le soutien aux élèves, de l’école élémentaire au lycée. Ces derniers sont accueillis gratuitement tout au long de l’année scolaire, en dehors des heures de classe. En règle générale, la prise en charge s’effectue après une discussion entre les parents et les enseignants.

Valoriser l’enfant, créer un climat de confiance

« Nous n’apportons pas un enseignement, mais un appui que l’enfant ne va pas trouver chez lui, explique Marie-Line Pillet-Gabard, coordinatrice et référente famille au centre socioculturel de Nueil-les-Aubiers (Deux-Sèvres). A travers l’aide au devoir, le but est de valoriser l’enfant, de créer un climat de confiance afin de lui transmettre quelques méthodes pour classer, mémoriser, planifier son travail, et gagner en autonomie. »

Le concours des parents est le second versant de l’action des Clas. « Ils prennent toute leur place dans le dispositif. Une fois par mois, ils peuvent participer à la séance d’aide aux devoirs, détaille Marie-Line Pillet-Gabard. Nous organisons aussi trois ou quatre temps dans l’année pour faire le point avec eux et revoir quelques méthodes. » L’objectif est de les accompagner dans leur relation/rapport à l’école et de leur transmettre les codes pour suivre la scolarité de leur enfant.

Elargir les centres d’intérêt

Les accompagnateurs du Clas sont, pour la plupart, bénévoles, viennent d’horizons professionnels variés, mais partagent tous une solide expertise de l’encadrement. Chaque semaine, ils accompagnent les enfants et les jeunes, organisés en petits groupes de huit à douze.

Leur approche n’est pas une répétition du travail effectué en classe. Ils cherchent plutôt à élargir les centres d’intérêt des jeunes élèves, à valoriser leurs acquis, en empruntant des méthodes dites « de détour », c’est-à-dire des parcours intégrant des jeux et des activités culturelles ou de création. « L’idée est d’apprendre d’une autre façon et de créer des ponts avec l’école », résume Marie-Line Pillet-Gabard.

* Programme international pour le suivi des acquis des élèves et Centre national d’étude des systèmes scolaires

3 QUESTIONS A Monique Cassol,
référente du dispositif Clas à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf)

Qu’est-ce que le contrat local d’accompagnement à la scolarité (Clas) ?
Le Clas propose aux enfants des temps de soutien en dehors de l’école, pour s’épanouir et réussir dans leur vie d’enfant, puis d’adulte. Ce n’est pas du soutien scolaire, mais un accompagnement à la scolarité, pour éveiller leur curiosité, leur faire prendre confiance en eux et leur apprendre à s’organiser dans leur travail. De nom-breuses activités et sorties sont proposées : théâtre, musée, bibliothèque… Cet accompagnement est gratuit et se déroule de septembre à juin.
 
A qui s’adresse-t-il ?
Aux enfants, de l’école primaire au lycée, qui rencontrent des difficultés d’apprentissage, et dont les besoins ont été repérés en concertation avec les établissements scolaires. Le Clas accompagne aussi les parents, qui sont des acteurs à part entière du dispositif. L’objectif est de leur donner des clés pour mieux suivre la scolarité de leur enfant.
 
Comment en bénéficier ?
Le Clas est proposé par des associations, des collectivités locales, des centres sociaux… N’hésitez pas à en parler à votre établissement scolaire qui peut vous orienter vers les bonnes structures. Vous pouvez aussi vous tourner vers votre mairie.
En savoir plus
> « Les dispositifs d’accompagnement pour les écoliers » sur le site du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports

En Saône-et-Loire, pour l’année scolaire 2019-2020, la Caisse d’allocations familiales a soutenu financièrement 24 opérateurs pour un montant de 222 000 euros.


Étiquettes : , , , ,

Réagissez