RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




2 Mai
2012

Des travaux pour isoler mon logement !!!

Trop froid l’hiver, trop chaud l’été… Votre logement manque vraiment de confort ! Et quand arrive la facture de chauffage, elle dépasse aujourd’hui 10 % de vos revenus. C’est le moment de réagir !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des économies possibles pour les propriétaires occupants

Votre logement a plus de 15 ans, vos ressources sont modestes et vous ne savez pas comment faire pour organiser et financer des travaux de rénovation thermique. Quels travaux dois-je entreprendre ?

Quelle solution d’isolation serait la plus efficace ? Et combien tout ça va me coûter ?

Avec le crédit auto qui pèse déjà lourd chaque mois, comment envisager une nouvelle dépense ?

Parce que de nombreux ménages sont dans la même situation que vous, l’Etat a prévu un dispositif qui pourrait vous intéresser. C’est le programme Habiter mieux.

 

HABITER MIEUX : 2 services en 1

Eh oui, tout a été prévu ! D’abord, vous aider à identifier les travaux utiles et, ensuite, trouver le financement.

>>> Habiter mieux  = conseil technique + aide financière

 

Un spécialiste appartenant à un organisme reconnu se rendra chez vous pour réaliser un diagnostic thermique.

Les points faibles de la maison seront identifiés et les déperditions de chaleur mesurées précisément.

De ce diagnostic découleront les travaux à entreprendre pour diminuer votre consommation d’énergie de 25 %.

Ce spécialiste vous suggérera les solutions simples et efficaces auxquelles vous n’avez pas encore pensé.

Vous saurez donc s’il est plus efficace d’isoler vos combles ou le sol, s’il vaut mieux envisager un poêle à granulés bois ou remplacer une chaudière vétuste.

Si demain vous ne payez plus que 60 euros chaque mois pour le chauffage au lieu de 80 euros alors là, ça commence à vous intéresser.

Surtout, lisez bien la suite…

 

Une aide financière nouvelle a été créée qui vient s’ajouter aux aides aux travaux versées habituellement par l’agence nationale de l’habitat (Anah). Vous trouverez peut être que c’est bien compliqué de trouver toutes ces aides. C’est pourquoi, après le diagnostic thermique, votre accompagnateur vous aidera à monter votre dossier de financement.

>>> Aides ANAH + Forfait habiter mieux + Complément local + Prêt CAF

 

Vous voulez en savoir plus…

Vous souhaitez connaître la liste des travaux éligibles, les conditions de ressources à remplir pour bénéficier des aides ou retirer un dossier.

Vous pouvez vous renseigner de plusieurs façons :

– sur le site www.anah.fr. Vous pouvez par exemple télécharger le dépliant. Vous y trouverez en particulier les plafonds des ressources à ne pas dépasser en 2012.

Attention : c’est la rubrique « Autres régions » que vous devez retenir en habitant la Saône-et-Loire.

– en contactant l’Anah – 37 boulevard Henri Dunant 71040 Mâcon cedex 9 – Tel : 03.85.21.28.38

– en téléchargeant le formulaire de « Prédiagnostic de précarité énergétique »

 

Economiser l’énergie, c’est prendre soin de notre planète !

 

 

13 Mar
2012

Enfants porteurs de handicap : quel accueil possible en structure petite enfance ? (partie 2)

Autisme, handicap physique ou mental, polyhandicap, surdité, cécité… les situations sont nombreuses mais pour les familles d’enfants différents, des questions reviennent régulièrement comme celles concernant l’organisation familiale.

Dans l’article publié le 8 mars nous avions donné la parole à Hervanne Cachon, Directrice de la crèche « O comme 3 pommes » à Louhans.

Aujourd’hui, nous vous présentons une autre initiative locale qui se déroule au centre du département, au cœur du bassin minier.

Zoom sur l’expérience menée dans l’agglomération montcelienne

Crédit photo : Cnaf

 

Carine Taillebois, éducatrice spécialisée, intervient dans le cadre de l’action intercommunale «Accueil d’enfants différents» mis en place depuis 6 ans sur les communes de Blanzy, Montceau-les-Mines, Saint Vallier et Sanvignes.

(suite…)

8 Mar
2012

Enfants porteurs de handicap : quel accueil possible en structure petite enfance ? (partie I)

Autisme, handicap physique ou mental, polyhandicap, surdité, cécité… les situations sont nombreuses mais pour les familles d’enfants différents, des questions reviennent régulièrement comme celles concernant l’organisation familiale.

  Comment s’organiser au quotidien, vers quelle structure se tourner et pour quel soutien ? Et en Saône-et-Loire, qu’existe-t-il ?

Différentes initiatives locales ont vu le jour, encouragées par la loi de 2005, afin d’accueillir et permettre à ces familles de vivre comme tout le monde.

Nous vous proposons d’aller à la rencontre de deux services qui œuvrent pour permettre à ces enfants et à leurs parents de trouver quelques réponses…. (suite…)

17 Nov
2011

Chèques -Vacances et réductions « Accueils de loisirs » pour 2012 : il est encore trop tôt pour nous contacter !!!

Vous êtes déjà nombreux à contacter nos services pour savoir si, pour l’année 2012, vous pourrez bénéficier d’un droit aux chèques vacances et/ou à la réduction tarifaire pour les séjours en accueils de loisirs de vos enfants.

Malheureusement, nous ne sommes pas encore en mesure de vous apporter une réponse. En effet, les conditions d’attribution seront fixées en fin d’année 2011 par le Conseil d’Administration de la Caf.

(suite…)

10 Nov
2011

Roland Cognard élu Président de la Caf de Saône-et-Loire

Le 25 octobre 2011, s’est tenu le premier conseil d’administration renouvelé de la Caisse d’allocations familiales de Saône-et-Loire.

Roland Cognard a été élu président par les administrateurs nouvellement désignés pour 5 ans. Il est membre de la CGC et débute son 3ème mandat d’administrateur à la Caf.

 

Ont été élus vice-présidents : Isabelle Jost (Cfdt), Vincent Calabretta (Cgt-Fo) et Michel Bonnet (Udaf)

De gauche à droite sur la photo : Michel Bonnet (3ème vice-président), Isabelle Jost (1er vice-présidente), Roland Cognard (président), Vincent Calabretta (2ème vice-président)

 

En cohérence avec les orientations nationales de la branche Famille de la Sécurité sociale, le conseil d’administration est chargé de définir la politique de la Caf.

Le nouveau conseil d’administration de la Caf comprend 24 membres titulaires (*). Il est composé de :

  • 8 représentants des organisations salariées,
  • 5 représentants des employeurs et 3 des travailleurs indépendants
  • 4 représentants des Unions départementales des associations familiales,
  • 4 personnes qualifiées, nommées par le Préfet pour leurs compétences personnelles.

Au sein du conseil d’administration, les représentants des financeurs (salariés et employeurs) et des allocataires (familles) doivent s’entendre pour gérer au mieux la branche Famille, sous la tutelle de l’État qui reste garant de l’intérêt général.

 

(*) A ces 24 membres, il faut ajouter 3 représentants du personnel de la Caf, qui siègent au conseil avec voix consultative.

A l’issue de la première réunion, le président du conseil d’administration a partagé ses priorités pour son mandat de 5 ans :  « En tant que président, je souhaite travailler avec l’ensemble des organisations représentées au conseil d’administration. Je prendrai appui sur les trois vice-présidents pour œuvrer dans les 4 domaines suivants : la petite enfance, l’action sociale, le partenariat et le logement. »

 

Depuis 60 ans, les Allocations familiales accompagnent les familles dans leur vie quotidienne : éducation, garde des enfants, logement, loisirs…

Acteur majeur de la solidarité nationale, la branche Famille est engagée sur la performance de ses services et de sa gestion. Sur le terrain, les 227 collaborateurs de la Caf de Saône-et-Loire se mettent au service de 85.792 allocataires : ils prennent en charge le versement des prestations légales pour les familles ou les personnes en situation précaire (457 millions d’euros en 2010). La Caf de Saône-et-Loire participe activement à l’action sociale familiale (financement de l’offre d’accueil pour la petite enfance et la jeunesse, soutien à la parentalité, aide au logement…) à hauteur de 26,5 millions d’euros.

 

Le renouvellement des conseils d’administration des Caf

 Un conseil d’administration à la Caf : pourquoi ?

La branche Famille est gérée par la Caisse nationale des Allocations familiales et les 102 caisses d’Allocations familiales, chacune sous l’autorité d’un conseil d’administration.

En effet, selon le principe de la démocratie sociale, l’État a délégué la gestion de la sécurité sociale

  • aux représentants des partenaires sociaux (employeurs et salariés) qui financent la Branche, à travers leurs cotisations (cotisations employeurs, contribution sociale généralisée…) ;
  • aux représentants des bénéficiaires des prestations familiales et de l’action sociale (syndicats et associations familiales).

Ainsi, représentants des financeurs et des allocataires doivent s’entendre au sein des conseils d’administration pour gérer au mieux la branche Famille. Par sa tutelle, l’État reste garant de l’intérêt général.

Des personnalités qualifiées, nommées en raison de leurs compétences dans les domaines relevant de la branche Famille, enrichissent les travaux du conseil d’administration.

Des représentants du personnel des Caf assistent également aux conseils d’administration pour porter les intérêts des collaborateurs de la Branche. Leur voix est consultative.

 

Quel rôle pour le conseil d’administration ?

Le conseil d’administration de la Cnaf définit la politique de la Branche, vote les budgets, contrôle l’activité du directeur et de l’agent comptable. Il est consulté par l’État en matière de réglementation. Il se réunit en moyenne une quinzaine de fois par an.

 

Les conseils d’administration des Caf définissent, en cohérence avec les orientations nationales, la politique de l’organisme.

 

Pour combien de temps ?

Les conseils d’administration sont renouvelés tous les 5 ans. Le mandat du président du conseil d’administration est limité à un seul renouvellement.