RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Loyers impayés : comment faire face malgré les difficultés ?

16 Fév 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Un locataire qui ne peut plus régler son loyer risque de perdre son logement s’il laisse la situation se dégrader. Heureusement, il existe des solutions pour s’en sortir. A condition de prendre les devants.

Le plus souvent, c’est un coup dur de la vie qui met au pied du mur. Perte d’emploi, séparation, problème de santé… « avoir du mal à payer son loyer peut arriver à tout le monde », insiste Roselyne Conan, directrice générale de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil). Une situation qui risque de concerner encore plus de foyers cette année, dans un contexte de crise sanitaire et économique.

« La tentation est de faire l’autruche. Au contraire, il faut réagir tout de suite et ne pas rester isolé », recommande Roselyne Conan. Premier réflexe à avoir : contacter au plus vite son bailleur (propriétaire ou agence) pour lui exposer la situation. La priorité est de trouver une solution amiable avec lui, en établissant un échelonnement de la dette sur quelques mois, par exemple.

« Si vous bénéficiez d’une aide au logement*,  votre bailleur a l’obligation légale de signaler l’impayé, précise Jean-Marc Bedon, responsable du pôle Logement et vie sociale à la Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf). L’aide est alors maintenue par la Caf, à condition qu’un plan d’apurement, c’est-à-dire un étalement de la dette, soit proposé sous six mois. »

Contacter l’Adil la plus proche

Côté locataire, vous pouvez vous rapprocher des collectivités locales ou d’un travailleur social de la Caf. Selon votre situation, ce dernier pourra peut-être solliciter l’aide départementale du Fonds de solidarité logement (Fsl),  ou bien vous orienter vers le dispositif Action logement, qui prête main-forte à certains salariés du secteur privé.

« Par manque d’information, beaucoup de gens ne savent pas que ces aides financières existent », regrette Roselyne Conan. En cas de problème, la directrice générale de l’Anil conseille de s’adresser à l’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) la plus proche de votre domicile. Il suffit pour cela d’appeler « SOS loyers impayés » au 08 05 16 00 75, le numéro gratuit de l’Anil. Au bout du fil, des experts en droit du logement peuvent vous accompagner dans toutes vos démarches, que vous soyez locataire ou bailleur. Pour vous aider à redresser la barre, dès les premières difficultés.

* L’aide personnalisée au logement (Apl, sauf dans les Dom), l’allocation de logement familiale (Alf) et l’allocation de logement sociale (Als) sont versées par la Caf, sous conditions de ressources

Pour aller plus loin

> Le site de l’Agence nationale pour l’information sur le logement (Anil)
> « Quelle aide apporte le fonds de solidarité pour le logement (Fsl) ? » sur le site du ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales
> Le site d’Action logement


Étiquettes : , , , ,

Réagissez