RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Séparation : les bons comptes font les bons ex !

20 Jan 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Une séparation implique d’importantes conséquences financières. Compte joint à clôturer, crédits à rembourser… quelles démarches faut-il entreprendre auprès de sa banque ? Explications.

« Quand une relation se termine, il ne faut surtout pas faire l’autruche sur les questions d’argent », avertit Héloïse Bolle, conseillère en gestion de patrimoine et auteure du livre Les bons comptes font les bons amants*. Un seul mot d’ordre : se mettre à jour.

La première chose à faire est de contacter sa banque pour donner ses instructions rapidement. Pour mieux comprendre les démarches à réaliser, vous pouvez notamment vous appuyer sur le guide Réagir en cas de séparation, mis à disposition par la Fédération bancaire française.

Si vous avez un compte joint avec votre ex-partenaire, vous pouvez décider de le clôturer d’un commun accord. Pas d’entente en vue ? Il est également possible de demander la désolidarisation du compte joint en envoyant une lettre type à votre banque par courrier recommandé. Cette action évite que votre ex-conjoint utilise le compte sans votre autorisation.

Les ressources à basculer sur le compte individuel

« Avoir chacun un compte individuel dans un couple est une bonne chose », explique Héloïse Bolle. Si vous n’en aviez pas auparavant, c’est le moment d’en ouvrir un. Si vous en possédiez déjà, une réorganisation s’impose. Dans le cas où vos revenus et autres ressources personnelles étaient virés sur le compte joint, « adressez au plus vite le RIB de votre compte individuel à votre employeur, la Caf, Pôle emploi, sécurité sociale, mutuelle, etc., afin [qu’ils] alimentent désormais ce compte », conseille la Fédération bancaire française.

Se séparer ne dispense pas de rembourser les crédits contractés à deux. Pour se désengager financièrement l’un de l’autre, deux solutions sont possibles : rembourser par anticipation la totalité du prêt (en vendant un bien par exemple) ou reporter ce prêt sur le compte du partenaire qui garde le bien lié au crédit.

Se projeter et redéfinir son budget

La séparation pouvant entraîner une baisse des ressources, il est aussi primordial d’apprivoiser son nouveau budget. « Idéalement, il faut essayer de visualiser son train de vie après la séparation, insiste Héloïse Bolle. Cela signifie être réaliste et mettre en perspective sa nouvelle fiscalité et les charges que l’on assume désormais seul(e). » Pour vous y aider, des applications mobiles gratuites existent comme PiloteBudget.

Pensez également à signaler votre séparation à votre caisse d’Allocations familiales (Caf) en vous rendant dans votre espace « Mon Compte » sur le site caf.fr  et en cliquant sur « Déclarer un changement ». Vos droits seront ainsi recalculés. En cas d’importantes difficultés, n’hésitez pas à vous tourner vers un travailleur social ou un conseiller de la Caf pour faire le point sur toutes les aides dont vous pourriez bénéficier.

* Editions du Cherche Midi

Pour aller plus loin 
> La page Je me sépare sur le site officiel de l’administration française
> Le guide Réagir en cas de séparation des Clés de la banque conçu par la Fédération bancaire française


Étiquettes : , ,

Réagissez