RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Photos sur les réseaux sociaux : protégez vos enfants !

3 Fév 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

39 millions de Français utilisent les réseaux sociaux régulièrement. Parmi eux, de nombreux parents postent des clichés de leurs bambins. Une pratique courante qui peut avoir des conséquences négatives, souvent méconnues et sous-estimées.

Publier une photo sur Facebook, Twitter ou Instagram se fait en quelques secondes. Et pourtant, ce n’est pas sans danger, en particulier lorsqu’il s’agit de représentations de mineurs. Mais de quels risques parle-t-on ?

« D’abord, des images de votre enfant peuvent se retrouver sur des sites fréquentés par des pédophiles, rappelle Justine Atlan, directrice d’e-Enfance, association de protection de l’enfance sur Internet, reconnue d’utilité publique. Aucun parent ne peut imaginer qu’une image de son enfant sur la plage puisse se retrouver sur ces sites, mais c’est un risque bien réel. »

Certaines personnes peuvent être malintentionnées derrière leur écran. Le mieux est d’éviter les photos où l’enfant est parfaitement reconnaissable, de ne pas dévoiler son identité (prénom et/ou nom), et surtout de ne pas indiquer le lieu exact où la photo a été prise.

Les dangers sont aussi à envisager sur le long terme. « Certains adolescents se retrouvent avec un héritage photographique sur le Web, qu’ils n’ont pas choisi et qui peut faire l’objet de moqueries ou de harcèlement », alerte Justine Atlan. Les parents doivent être conscients qu’en postant des photos de leur enfant, ils sont en train de construire son e-réputation, c’est à dire l’historique des contenus que l’on peut retrouver sur Internet.

Adopter les bons réflexes

Pour la directrice d’e-Enfance, l’autre risque est éducatif : « On ne peut pas demander à son enfant qui commence à utiliser les réseaux sociaux d’avoir un comportement respectueux si on ne lui a pas montré l’exemple plus jeune. » Chaque individu, même mineur, est propriétaire de son droit à l’image. Si vous ne respectez pas le droit de votre enfant, pourquoi le ferait-il plus tard ?

Avant de poster une photo, il faut toujours lui demander s’il est d’accord pour être photographié, lui montrer la photo et lui demander son autorisation avant partage. Ainsi, on lui transmet les bons réflexes à adopter pour protéger son identité et celles des autres.

A partager dans une sphère très privée

L’autre piège est de considérer les réseaux sociaux comme le lieu idéal pour partager des photos avec ses proches. Même si notre compte est privé, le risque zéro n’existe pas. Les images peuvent être partagées, enregistrées ou votre profil peut être piraté. « Avant de publier, il faut toujours nous interroger sur l’utilité de notre publication », explique Justine Atlan.

Si vous souhaitez montrer les premiers pas de votre chérubin à vos amis proches, pourquoi ne pas le faire directement par message ? Ainsi, ces précieuses images resteront entre les mains de personnes en qui vous avez confiance. Le plus important, comme l’indique Justine Atlan, est de « partager ses contenus dans une sphère très privée », sur des groupes uniquement réservés à la famille, comme le proposent Facebook ou WhatsApp, par exemple.

Pour aller plus loin 

> Le site de l’association e-Enfance
> La plateforme netecoute.fr
> Le guide La famille Tout-Ecran #2
> La série La famille Tout-Ecran : Je dois protéger ma vie privée !


Étiquettes : , , ,

Réagissez