RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




L’haptonomie : devenir parents en quelques gestes

22 Fév 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

L’haptonomie permet de tisser de profonds liens affectifs entre le bébé, la maman… et le papa. Quelques séances postnatales permettent ensuite de prolonger cette expérience unique.

Un accompagnement pour apprendre à être parent, tout en douceur. L’haptonomie du grec « haptein » et « nomos », qui signifie « loi du contact » – permet aux parents de pouvoir communiquer avec le bébé avant sa naissance, grâce au toucher.

«On apprend au couple à nouer une relation avec le bébé par le biais des émotions et des sentiments.L’haptonomie éveille l’affectivité, c’est-à-dire notre façon d’être au monde, explique Christine Chapuis, psychopraticienne et haptothérapeute à Angers (Maine-et-Loire). Cela permet d’entrer en contact avec son enfant dès le début de sa vie, tout en prenant doucement sa place de père et de mère. »

Pendant la grossesse, l’accompagnement comprend sept à neuf séances en individuel, jamais en groupe. L’haptonomie se pratique debout, assis et allongé. L’haptothérapeute échange avec la mère, dépose ses mains sur son ventre, et montre aux parents comment créer des liens avec le bébé par des caresses, de légères pressions, et le son de leur voix. Les séances sont progressives, organisées selon les stades de croissance du bébé, les souhaits des parents et la situation médicale.

Une présence active du conjoint

«Pour le papa, c’est une façon exceptionnelle d’entrer en lien avec sa femme et son bébé, pour tisser une relation de tendresse avant la naissance, selon Christine Chapuis. Cela lui permet aussi de développer une présence active auprès de sa compagne lors de la grossesse, pendant l’accouchement et après la naissance.»

L’accompagnement peut se poursuivre en postnatal pour prolonger ces moments de complicité entre l’enfant et les parents. La première séance a généralement lieu dans les quinze jours suivant la naissance. L’objectif ? Développer l’éveil, la sociabilité et l’épanouissement du nouveau-né tout en apprenant aux parents à mieux le connaître.

Quatre autres rencontres sont proposées jusqu’à ce que la marche soit acquise. L’haptothérapeute guide alors les parents, en leur donnant des repères en matière de sécurité et de bienveillance. Ceux-ci peuvent à leur tour aider leur enfant à construire son autonomie dans un cadre rassurant. Des clés, pour lui permettre d’explorer le monde en toute confiance.


Étiquettes : ,

Réagissez