RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Les premières nuits avec bébé, un travail d’équipe

27 Oct 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Votre enfant est né il y a quelques jours, et c’est déjà l’heure de rentrer à la maison. C’est maintenant que tout commence… mais pas de panique. Quelques conseils permettent de vivre ces premiers moments le plus sereinement possible.

Franchir le seuil de chez soi et retrouver son univers familier avec le sentiment que tout est changé… l’émotion est grande quand on quitte la maternité avec un nouveau-né. La toute première nuit est parfois un cap délicat à passer. La fatigue de l’accouchement se fait sentir, bébé n’a pas retrouvé son poids de naissance et peut pleurer beaucoup, et la montée de lait peut ne pas avoir lieu. Le rythme des tétées n’est donc pas encore installé.

Le conjoint, un allié pour récupérer

«L’ennemi des quinze premiers jours avec un nouveau-né, c’est la fatigue, constate Cyrille Philippe, sage-femme en libéral à Lyon (Rhône). Or, quand on est fatigué, tout devient compliqué. C’est pourquoi en fin de grossesse, je propose systématiquement un entretien – remboursé par l’Assurance Maladie – pour anticiper le retour à la maison. »

Pour le professionnel de santé, la participation du conjoint à cette préparation est cruciale, car c’est lui qui sera le gardien du « cadre » nécessaire au bien-être de la maman et du bébé les premiers jours. En veillant, par exemple, à ce que sa compagne puisse prendre trois repas par jour, une douche quotidienne, disposer de linge propre et passer des petits moments exclusifs avec chaque enfant lorsqu’il y en a plusieurs.

Cécilia Martel, également sage-femme à Lyon, recommande aux pères de prendre, s’ils le peuvent, leurs trois jours de congés de paternité à la sortie de maternité : « C’est à ce moment-là que leur présence est la plus utile !»

Appréhender les premiers pleurs

Pour la toute première nuit à la maison, emmailloter le bébé permet de le tranquilliser et donner le bain après la tétée du soir l’apaise. Mieux vaut, si possible, installer le nouveau-né le plus proche possible de sa maman, dans une nacelle accrochée au lit par exemple, pour lui éviter de se lever.

Pour Cyrille Philippe, « le conjoint doit également apprendre à être autonome rapidement pour assurer seul le change la moitié de la nuit, pendant que la maman dort tranquillement, ou se rendort après avoir allaité ».

Et en cas de montée de lait durant la première nuit ? Cécilia Martel recommande de mettre bébé au sein un peu plus souvent, de prendre du paracétamol et de glisser des feuilles de chou – conservées au frigo – dans le soutien-gorge. Effet décongestionnant garanti !

Quant aux pleurs, qui n’ont rien d’anormal ou d’inquiétant, il est encore un peu tôt pour savoir les décoder. L’important n’est pas de les arrêter à tout prix, mais de ne pas le laisser seul. Pour s’assurer que tout va bien, et cultiver les premiers liens.


Étiquettes : , ,

Réagissez