RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Comment annoncer sa grossesse à ses enfants ?

19 Mar 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Vous vous faites une joie d’accueillir un bébé à la maison, mais vous ne savez pas encore comment présenter la nouvelle à votre aîné(e) ? On vous livre quelques conseils pour que votre enfant vive cette nouvelle étape sereinement

La famille s’agrandit ! Pour préparer votre enfant à son futur rôle de grande sœur ou de grand frère, l’idéal est d’attendre la première échographie, mais sachez que les enfants sont de vraies éponges émotionnelles et perçoivent beaucoup de choses. Il est possible que votre enfant constate rapidement des changements chez vous ou dans votre comportement.

« L’idéal est de ne pas cacher son état ni d’attendre qu’il le découvre par lui-même. Il faut lui en parler comme d’une bonne nouvelle, sans trop en faire, en utilisant des mots adaptés à son âge. On peut le faire répéter pour voir ce qu’il a compris », suggère Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne à Paris.

Une régression passagère est possible

Choisissez un moment de calme, où toute la famille est disponible, un week-end par exemple. Prévoir un livre pour enfant sur ce thème peut lui permettre d’en discuter et de poser ses questions. Et pour l’inclure dans cette nouvelle aventure, vous pouvez le faire participer au choix du mobilier et des vêtements du bébé.

Observez comment votre enfant gère la nouvelle, s’il a des changements d’humeur, s’il a peur… Il peut momentanément régresser dans ses apprentissages (pipi au lit, besoin d’aide pour se laver ou s’habiller, régression du langage…). Pour l’aider à trouver sa place, n’hésitez pas à le rassurer, en lui expliquant par exemple que l’amour ne se divise pas mais se multiplie avec le nombre d’enfants.

Préserver ses repères

« Ces épisodes régressifs doivent rester transitoires. Si on a du mal à reconnaître son enfant entre deux crises, si cela se généralise à la maison et à l’école, il faut en discuter avec lui, conseille Johanna Rozenblum. Si cela perdure, parlez-en avec son professeur et si besoin avec un psychologue. »

Enfin, conservez au maximum ses activités habituelles et son rythme de vie pour préserver ses repères, nécessaires à son équilibre et sa sécurité. Car s’il devient l’aîné, il n’en reste pas moins, avant tout, un enfant.


Étiquettes :

Réagissez