RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Epicerie sociale : le droit de faire ses courses

1 Nov 2011 par Isabelle service communication, 12 commentaires »
Imprimer cet article Imprimer cet article

Pour certains d’entre nous, faire les courses est une corvée…

… Pour d’autres, c’est un luxe difficilement accessible.

Quand nourrir les siens devient une angoisse de tous les jours, vers qui se tourner sans avoir le sentiment, parfois humiliant, de demander de l’aide ?

En Saône-et-Loire, plusieurs épiceries sociales permettent aux familles en difficulté de continuer à faire leurs courses (principalement alimentaires) dans un espace aménagé comme un libre service et pour un coût extrêmement bas.

Comment fonctionnent les épiceries sociales ? Qui peut y avoir accès ? Pendant combien de temps ? Quels autres services proposent-elles ? Où sont-elles situées ?

Qu’est-ce qu’une épicerie sociale ?

L’épicerie sociale est un lieu de vente de produits de première nécessité, dont l’espace est souvent organisé comme une épicerie classique.

On y trouve des produits variés et de qualité, principalement alimentaires (fruits et légumes frais, produits laitiers, féculents, etc.), mais aussi des articles d’hygiène comme le shampoing, la lessive, etc. mis à disposition en libre-service dans des rayons.

Ces biens de consommation sont vendus à un coût très faible, souvent symbolique : généralement, un produit vendu 1 € dans le commerce coûtera entre 0,10 € et 0,30 € en épicerie sociale. Un système de double affichage des prix (prix pratiqué dans le commerce traditionnel / prix payé par le client) rend transparente la réalité du marché.

La contribution financière est un élément qui permet à la fois de préserver la dignité des clients de l’épicerie sociale, mais aussi de leur donner la liberté de choisir les produits qu’ils achètent en fonction de leurs goûts et de leurs besoins.

Car l’épicerie a aussi une vocation pédagogique : celle de permettre à des foyers traversant une passe difficile de conserver un lien social et d’éviter toute forme d’assistanat.

Qui peut se rendre dans une épicerie sociale ?

Chaque épicerie fonctionne selon ses propres règles mais, en général, l’accès aux épiceries sociales est réservé aux familles qui sont suivies par des travailleurs sociaux.

Il vous faudra présenter votre dossier. Pour vous aider, n’hésitez pas à contacter :

  • le Centre Communal d’Action Sociale (le C.C.A.S. est un service de votre mairie),
  • les travailleurs sociaux de secteur de la Caf,
  • les travailleurs sociaux de la CRAM,
  • ou encore les associations (UDAF, FACE…)

Votre dossier passera ensuite devant une commission.

Pour prendre sa décision, la commission se fondera sur des critères financiers :

  • soit sur le Quotient Familial,
  • soit sur le calcul du « Quotient Reste Pour Vivre » (c’est-à-dire l’ensemble des ressources – ensemble des charges / nombre de personnes au foyer),

ce qui lui permettra de déterminer vos droits (crédit d’achat mensuel).

A-t-on le droit de faire ses courses en permanence dans une épicerie sociale ?

Non, l’accès à l’épicerie est volontairement limité à une période de 3 mois, renouvelable une fois (6 mois au total).

Car l’un des principes fondamentaux des épiceries sociales est de faire en sorte que la lutte contre l’exclusion ne se transforme pas en un système continu d’assistance.

Les épiceries offrent ainsi à des travailleurs pauvres ou à des personnes qui connaissent un ennui financier ponctuel (perte d’un emploi, attente des allocations, déséquilibre budgétaire temporaire, etc.) un « coup de pouce » qui leur évitera de connaître des difficultés plus graves.

L’épicerie sociale n’est pas une simple supérette

Plus qu’un commerce, l’épicerie sociale est en effet un lieu d’accueil, d’écoute et d’échanges, aidant les personnes à retrouver l’envie de se tourner vers le monde extérieur.

De nombreuses activités sont organisées afin de redonner à chacun la conscience de ses compétences : ateliers de cuisine, ateliers santé…

L’accès à l’épicerie sociale s’inscrit dans la mise en œuvre d’un projet individuel d’insertion, ce projet donne une valeur positive et dynamique à une démarche difficile : celle de demander de l’aide.

Comment les épiceries sociales sont-elles approvisionnées ?

Si l’on prend l’exemple de l’épicerie sociale de Chalon-sur-Saône, géré par le Centre Communal D’action Sociale (CCAS) :

  • Un partenariat avec l’antenne de la Banque Alimentaire de la Régie de Quartier de l’Ouest Chalonnais permet un affrètement, tous les midis des jours de la semaine, de produits frais recueillis le matin même dans les grandes surfaces.
  • Une collecte alimentaire annuelle est organisée auprès des particuliers dans les grandes surfaces.
  • Les Jardins Solidaires offrent également à l’Epicerie Sociale une partie de leurs surplus.

Pour compléter cet approvisionnement, le CCAS achète des produits en grandes surfaces ou via les centrales d’achat.

En Saône-et-Loire, où trouver une épicerie sociale ?

A Chalon-sur-Saône :

L’Epicerie

9 ter rue des pattes

71100 Chalon/Saône

03 85 42 94 58

http://www.chalon.fr/site/LEpicerie-362.html

A Mâcon :

Epicerie Sociale

Rue Bel Air

71000 Mâcon

Ailleurs dans le département :

Le petit Chariot (épicerie solidaire itinérante), pour les habitants de Champforgeuil, Saint Marcel et Saint Rémy.

D’autres structures existent : pour vous renseigner, contactez le CCAS de votre secteur.

Et si vous souhaitez aider les épiceries sociales de Saône-et-Loire…

Les épiceries sociales recherchent régulièrement des bénévoles pour renforcer leurs équipes : pourquoi ne pas offrir quelques heures de votre temps aux épiceries sociales du département ?


Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

12 commentaires

  1. vattement elodie dit :

    bonjour
    comment peut ton bénificier de l’épicerie sociale?
    y en a til vers autun?merci.

  2. Martine dit :

    Bonjour,
    Une épicerie sociale se trouve à côté de la préfecture d’Autun, 19, rue de l’arquebuse.
    (03) 85 52 81 99 demander la personne responsable : Gislaine COLOMBO.
    Ouvert les matins de 9H30 à 11H30 les lundi, mercredi et vendredi
    Bien cordialement.

  3. Bonjour,
    je m’appelle Angéline Cadot et je suis en dernière année de bac professionnel.
    A partir de Janvier je peux effectuer un stage au choix sur Mâcon et j’ai entendu parler des épiceries solidaires et c’est un concept que j’aimerai découvrir plus en détail. Je ne sais pas à qui m’adresser, pourriez-vous m’aider ?
    Merci

  4. Blog Caf71 dit :

    Bonjour Angélique,

    Sur Mâcon, nous vous conseillons de prendre contact directement avec le Secours catholique ou le centre communal d’action sociale.

    En vous remerciant de votre visite.

    L’équipe du Blog de la Caf71.

  5. Jankowski Sylvaine dit :

    Bonjour,
    J’aimerais savoir si je peux trouver 1 épicerie sociale sur Le Creusot 71200 ou Montchanin 71210.
    Ou m’adresse .
    Merci

  6. Blog Caf71 dit :

    Bonjour Sylvaine,

    Pour répondre à votre question, il n’y a pas d’ épicerie sociale au Creusot pour le moment.
    Par contre, sachez qu’il existe sur Le Creusot, une aide alimentaire par le biais de différentes associations : le Secours Catholique (permanences les mercredis et jeudis matins) , la Croix Rouge, (undi après-midi à St Henri), les restos du Coeur, le centre communal d’action sociale.
    A Montchanin, vous pouvez également contacter le Secours populaire.

    Merci de votre visite.

    L’équipe du blog de la Caf71

  7. leslie chauvin dit :

    Bonjour, j’aimerais savoir les demarche a suivre pour avoir droit a l’epicerie social, et y’en a t’il une a GAP 05000. Merci.

  8. Michaël Yraéta dit :

    Bonjour,

    Je suis en attente de mon renouvellement d’AAH, et ma curatelle m’a dit que en attendant, vu que je n’ais absolument aucune ressources, JE peux demander des denrées alimentaires auprès du secours catholique. Mais comment m’y prendre ? Car étant sous curatelle renforcée (auprès de la sauvegarde 71 de Chalon-Sur-Saône), je n’ais pas droit à une assistante sociale..

    Merci de bien vouloir accepter de me répondre uniquement par mail à : buffalo71@hotmail.fr

    D’avance, merci de votre compréhension.

    Cordialement.

    Michaël YRAÉTA..

  9. Epicerie fine dit :

    Pour moi faire les course est un corvée c’est pour ça que je préfère ce genre d’épicerie. L’avantage des épicerie sociale c’est que chaque épicerie fonctionne selon ses propres règle.

  10. Charlène dit :

    Bonjour,
    je suis actuellement en stage dans un CCAS, dans le cadre de mon BTS ESF. Je dois réaliser un projet. J’aimerais qu’il porte sur l’aide alimentaire!! Mon projet à déjà bien avancer, maintenant je suis à la recherche de sponsor. J’aimerais fournir aux usagers de l’aide alimentaire des sacs isotherme, afin de respecter au mieux la chaîne du froid….etc etc
    Pouvez-vous m’éclairer sur mes possibilités d’approvisionnement!!
    Mise à part demander au grande surface qui nous fournisse déjà en denrées.
    Veuillez me répondre par mail (confidentialité)
    Merci de votre compréhension.
    Cordialement.
    Mlle Gardechaux

  11. mimi26 dit :

    j’ai une réclamation à faire je ne trouve pas normal qu’ayant droit à l’épicerie de la croix rouge ,cette dernière ferme ses portes pendant les vacances scolaire, mais le personnel bénévole bénéficie tout de même de toute la nourriture gratuitement le temps de fermeture, pour les fêtes de fin d’année ils ont bénéficié tous de repas qui nous étaient destinés comme dinde langouste escargots coquilles saint jaques yaourt fromage gâteaux bûches, et cela pour noël et nouvel an , et nous les pauvres on devaient se contenter de ce qui nous restait à la maison , pour moi c’est honteux , ils se servent bien avant que nous y passons , on nous laisse les restes qu’ils ne veulent pas et où la date est passée , certains ont même nourri leurs enfants avec les produits et ils ont pu construire une maison et nous on doit se contenter de vivre dans un HLM pourri c’est infâme de nous traiter ainsi , en plus ils ont instauré une machine qui donne les prix juste en caisse et dans les rayons certains articles n’ont pas de prix et en arrivant à la caisse ça dépasse le budget

  12. Blog Caf 71 dit :

    Bonjour Mimi26,
    Le mieux serait peut être de prendre contact directement avec la Croix rouge afin de leur exposer votre réclamation.
    Merci de votre visite.

    L’équipe du blog de la Caf71

Réagissez