RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Complémentaire santé solidaire, un accès aux soins pour tous

17 Nov 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Depuis 2019, la complémentaire santé solidaire permet aux personnes aux ressources modestes de bénéficier gratuitement d’une complémentaire santé ou avec une faible participation financière. De quoi aider le plus grand nombre à se soigner dignement.

Diminuer le renoncement aux soins qui touche encore trop souvent les personnes les plus défavorisées, c’est tout l’objectif de la complémentaire santé solidaire. Créé en 2019, ce dispositif gratuit, ou jusqu’à un euro par jour, permet de supprimer le reste à charge* chez les professionnels de santé.

« Avec la complémentaire santé solidaire, il n’y a pas d’avance de frais à faire et il n’y a pas de dépassement d’honoraires possible du côté des professionnels de santé », souligne Fanny Richard, directrice de l’intervention sociale et de l’accès aux soins de la Caisse nationale de l’Assurance maladie (Cnam).

Un plafond de ressources à ne pas dépasser

Pour résumer, les frais du médecin, du dentiste, de l’infirmier, du kinésithérapeute, d’hôpital et des médicaments sont pris en charge. Vous ne payez pas non plus vos dispositifs médicaux, tels que cannes, fauteuils roulants ou pansements… ni vos lunettes, prothèses dentaires ou auditives acceptées par l’Assurance maladie.

Pour bénéficier de la complémentaire santé solidaire gratuitement, vos revenus ne doivent pas dépasser un certain plafond. Ce dernier est déterminé en fonction de la composition de votre foyer et de votre lieu de résidence. A titre d’exemple, ils ne doivent pas être supérieurs à 753 euros mensuels pour une personne seule et sans enfant en métropole, et à 838 euros dans les Dom.

Simulation de droits en ligne

Si vos revenus dépassent ce plafond mais restent modestes et, en fonction de la composition de votre famille, vous pouvez aussi bénéficier de cette assurance complémentaire avec une participation limitée pouvant aller de 8 à 30 euros par mois, selon votre âge et votre lieu de résidence. Une seule demande par foyer doit être effectuée. « Tout le monde a intérêt à effectuer une simulation de droits en ligne, car encore trop de gens ignorent qu’ils peuvent en bénéficier », insiste Fanny Richard.

Si vous percevez le Rsa (revenu de solidarité active), vous et les membres de votre foyer avez droit à la complémentaire santé solidaire sans participation financière. Pour l’instant, l’ouverture de vos droits n’étant pas automatique, vous devez en faire la demande auprès de l’Assurance maladie, en renseignant le formulaire proposé lors de la demande de Rsa. A partir du 1er janvier 2022, toute ouverture de droit au titre du Rsa vaudra, sauf décision contraire de votre part, adhésion gratuite à la complémentaire santé solidarité.

Attention, si vous n’êtes pas bénéficiaire du Rsa ou de l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées), pensez à faire renouveler votre demande, chaque année, afin de continuer à bénéficier de soins de santé sans reste à charge.

* Montant des frais médicaux qu’il vous reste à payer après le remboursement de l’Assurance maladie

Pour aller plus loin
> Le site de la complémentaire santé solidaire
> « La complémentaire santé solidaire en bref » sur le site de l’Assurance maladie
> « Le simulateur de droits à la complémentaire santé solidaire » sur le site de l’Assurance maladie
> « La complémentaire santé solidaire » sur le site officiel de l’administration française


Étiquettes : , ,

Réagissez