RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Handicap : comment réagir face à une discrimination ?

3 Mar 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

INTERVIEW. Difficultés d’accès à l’emploi, à l’éducation, au logement… le handicap est le premier motif de discrimination. Faire valoir ses droits est primordial. Explications de Fabienne Jégu, conseillère experte handicap auprès du Défenseur des droits.

Vies de famille : Etre porteur d’un handicap augmente les risques d’être exposé à la discrimination. Comment reconnaît-on ce genre de situations ?

Fabienne Jégu : Il y a plusieurs formes de discrimination. Elle peut être directe lorsqu’une personne est traitée d’une manière moins favorable qu’une autre parce qu’elle est handicapée. Ou indirecte lorsqu’une règle ou une pratique, apparemment neutre, a des conséquences préjudiciables pour les personnes handicapées.

Dans une entreprise, par exemple, la fixation d’un objectif de rendement peut avoir des effets défavorables pour ceux qui, en raison de leur handicap, ne peuvent atteindre cet objectif. L’employeur doit alors justifier que cette décision poursuit un but légitime et qu’il a pris les mesures appropriées. La discrimination peut également être « par association ». C’est le cas lorsqu’une personne est discriminée en raison des liens qui l’unissent à une personne handicapée, un parent d’un enfant handicapé, par exemple.

Comment faut-il réagir si l’on y est confronté ?

Il est conseillé, lorsque c’est possible, de rechercher une solution à l’amiable par la voie de la médiation, et de saisir le Défenseur des droits le plus en amont possible. Notre travail consiste alors à nous rapprocher du mis en cause pour lui rappeler ses obligations, et essayer de trouver une réponse appropriée pour mettre fin à la discrimination.

Par exemple, nous avons été saisis par une jeune femme handicapée, en fauteuil roulant, qui souhaitait faire une classe préparatoire dans un lycée. Son inscription avait été refusée par la proviseure au motif que toutes les salles de cours étaient situées à l’étage sans ascenseur, et qu’il était techniquement impossible de rendre l’établissement accessible. Le Défenseur des droits s’est fondé sur le principe de l’aménagement raisonnable. Ici, la solution était simple : déplacer la salle de cours en rez-de-chaussée. Refuser de mettre en place de tels aménagements constitue une discrimination.

Comment saisit-on le Défenseur des droits ?  

Pour saisir officiellement le Défenseur des droits, plusieurs moyens sont à votre disposition : par l’intermédiaire d’un de nos 536 délégués, qui accueillent le public dans leurs permanences, par Internet en remplissant un formulaire en ligne ou par voie postale. Cette saisine est gratuite et peut être faite par des personnes sourdes ou malentendantes au moyen notamment d’un interprète en langue des signes. Et depuis le 12 février, nous avons ouvert une plateforme de signalement et d’accompagnement des victimes de discriminations, joignable par téléphone au 3928, ou sur antidiscriminations.fr.

« Tous HanScène » : un concours étudiant autour du handicap

Vous êtes étudiant et vous vous sentez l’âme d’un réalisateur ? Le concours vidéo handicap « Tous HanScène », organisé par l’association Tremplin handicap, est fait pour vous ! Pour sa 9e édition, « Tous HanScène » vous invite à réaliser une courte vidéo sur le thème du handicap. Le but ? Constituez un groupe de 2 à 4 étudiants et laissez parler votre créativité pour inciter les jeunes en situation de handicap à poursuivre leurs études, et ainsi changer le regard sur le handicap. Vous avez jusqu’au 15 mars (21 h) pour déposer votre vidéo et compléter votre dossier.


Étiquettes : , , , , ,

Réagissez