RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Vivre en couple : les incidences sur les aides de la Caf

19 Fév 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Près des deux tiers des Français vivent à deux. Si cette situation comporte des avantages en termes financiers, elle a aussi un impact sur les prestations versées par la Caf. Explications.

Loyer, factures, courses alimentaires… se mettre en couple permet de diviser par deux les charges de la vie quotidienne. Les conséquences économiques positives sont donc réelles : votre niveau de vie s’améliore généralement.

Toutefois, à partir du moment où vous partagez une communauté de vie et d’intérêts, votre situation de couple et les ressources de votre conjoint, concubin ou partenaire de Pacs, sont prises en compte dans le calcul des prestations de la Caf. C’est la différence avec la colocation, qui implique que les occupants du logement ne mènent pas une vie de couple.

Déclarez votre situation

Lorsque vous vous installez à deux, même si vous vivez en concubinage, sans être mariés ni pacsés, vous devez immédiatement déclarer ce changement dans votre espace « Mon Compte » sur le site caf.fr ou sur l’application mobile « Caf – Mon Compte ».  Sans cela, la Caf risque de vous réclamer un trop-perçu  (montant à rembourser) qui peut parfois être conséquent.

Si vous êtes tous les deux allocataires, vos dossiers sont regroupés sous un même numéro. Dès le mois suivant le début de votre vie à deux, vos droits sont recalculés en tenant compte de votre nouvelle situation familiale et de vos ressources respectives.

A quelles aides avez-vous droit ?

Si vous bénéficiez de l’allocation de soutien familial (Asf), vous ne pouvez plus y prétendre, car celle-ci est réservée à un parent vivant seul avec au moins un enfant à charge. Même chose pour le revenu de solidarité active (Rsa) :  il n’est plus possible de percevoir la majoration destinée aux parents vivant seuls.

Mais en dehors de ces cas particuliers, le calcul des autres prestations, comme les aides au logement, la Prime d’activité  ou les allocations familiales, prend en compte le nombre de personnes qui composent le foyer ainsi que leurs ressources, et la situation de couple ou non. Vous pouvez donc tout à fait y être éligible et en faire la demande.


Étiquettes :

Réagissez