RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Un dispositif pour aider les 18-25 ans à partir en vacances

18 Juin 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Chaque année, de nombreux jeunes se privent de vacances faute de moyens suffisants. Pour les soutenir, l’Agence nationale pour les chèques vacances (Ancv) a mis en place une aide financière destinée aux 18-25 ans, sous conditions de ressources.

Alors que la précarité des jeunes adultes s’est aggravée depuis le début de la crise sanitaire, le dispositif Départ 18 : 25 pourrait bien répondre à leur besoin d’évasion. Lancé en 2014 par l’Agence nationale pour les chèques vacances (Ancv), ce programme solidaire accompagne financièrement le départ en vacances des jeunes âgés de 18 à 25 ans résidant en France.

Une fois par an, il leur permet de financer jusqu’à 90 % du montant d’une réservation, avec un plafond établi à 200 euros – et même 300 euros du 2 juin au 30 septembre 2021. En contrepartie, ils doivent s’acquitter d’un minimum de 50 euros (excepté si le coût du séjour est inférieur), mais aussi du transport. « Cette aide a été revalorisée en juin 2020, à la suite de la crise sanitaire qui affecte durablement les jeunes», précise Dominique Ktorza, directrice des politiques sociales à l’Ancv.

Pour bénéficier du programme, il faut répondre à certaines conditions. Peuvent y prétendre les jeunes actifs dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 17 280 euros par an. Mais aussi les étudiants boursiers, ceux en apprentissage ou en alternance, les jeunes en contrat aidé, les élèves d’écoles de la deuxième chanceles volontaires en service civique, les bénéficiaires de la garantie jeunes et ceux suivis par l’aide sociale à l’enfance (Ase).

Trois univers : à la mer, à la montagne, ou en ville

Pas moins de 10 000 destinations sont proposées aux bénéficiaires du programme, que ce soit en ville, à la mer ou à la montagne. Pour sélectionner le lieu et les dates de son choix, il suffit de se rendre sur l’un des trois sites dédiés. Vous pouvez y simuler le coût total d’une réservation en prenant en compte l’aide de l’Ancv.

Après avoir communiqué vos justificatifs, le montant de l’aide est directement déduit de la somme à payer et le séjour validé. L’annulation reste gratuite jusqu’à quarante-cinq jours pour l’hébergement, et crise sanitaire oblige, les séjours sont remboursés en cas de confinement du lieu de vacances.

Une parenthèse de bonheur

Si l’Ancv souhaite permettre aux jeunes adultes de voyager, c’est qu’elle y voit l’occasion de leur offrir un moment de répit et une parenthèse de bonheur. « C’est d’autant plus important après une année éprouvante pour notre jeunesse, qui ressent un besoin extraordinaire de s’évader », explique Dominique Ktorza.

Encore largement méconnu du public visé, le dispositif gagne néanmoins en popularité d’année en année. Depuis avril, ce sont déjà 4 500 jeunes adultes se sont inscrits sur la plateforme Départ 18 : 25, soit environ un millier de plus qu’en 2020. A l’avenir, l’Ancv espère aider 10 000 jeunes à partir en vacances.

Bon à savoir
Votre choix se porte sur un séjour à la montagne ? Bonne nouvelle, le fonds de dotation dans le tourisme Essentiem s’est engagé à compléter de 50 euros l’aide allouée par l’Ancv aux 18-25 ans.


Étiquettes : , ,

Réagissez