RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Reconnectez-vous à la nature avec le Wwoofing !

3 Août 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Envie de vivre une expérience au contact de la nature et de donner de votre temps ? Pensez au Wwoofing ! Le principe : s’initier aux savoir-faire et au mode de vie biologiques. Entretien avec Cécile Paturel, coordinatrice de l’association Wwoof France.

Vies de famille : Qu’est-ce que le Wwoofing ?

Cécile Paturel : Le Wwoofing – pour Worldwide opportunities on organic farms* – est un mouvement mondial né en Angleterre en 1971, qui vise à reconnecter les hommes et les femmes à la terre, en participant bénévolement à des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.
Les Wwoofeurs sont reçus dans des fermes à taille humaine où vivent et travaillent des familles ou des collectifs de paysans. Ils donnent un peu de leur temps, entre quatre et cinq heures par jour, pour participer aux travaux de la ferme : aider à tailler des arbres, à traire les vaches, à débroussailler, à entretenir le potager, le verger… En échange, ils reçoivent le gîte et le couvert. Les séjours durent entre deux semaines et un mois.


Comment ça marche ?

Il suffit de se connecter sur le site de l’association pour avoir accès aux annonces de fermiers qui recherchent des Wwoofeurs en France. Si vous êtes intéressé(e) et que vous voulez entrer en contact avec l’un d’eux, rien de plus simple, inscrivez-vous ! La cotisation à l’association est de 25 euros. Ensuite, vous pouvez communiquer avec le ou les fermiers dans les endroits qui vous intéressent et vous mettre d’accord sur des dates. En adhérant à l’association, le Wwoofeur, comme l’hôte qui l’accueille, s’engage à respecter un contrat moral matérialisé par la charte Wwoofing. Le Wwoofing est ouvert à tous, sans condition d’âge.


Quels sont les bénéfices pour le Wwoofeur ?

Ils sont multiples ! Le premier est le dépaysement : on vit une expérience dans un tout autre cadre, et surtout on se reconnecte avec la nature. L’autre bénéfice est de sortir d’une logique de vie consumériste et de côtoyer des personnes qui ont un mode de vie sobre : faire avec ce qu’on a sous la main, ne plus gaspiller, avoir une alimentation saine… On partage le quotidien, on apprend à se connaître. Faire du Wwoofing, c’est être prêt à faire de belles rencontres, à ouvrir son horizon.


Comment préparer au mieux son séjour ?

Téléphonez à l’agriculteur, discutez avec lui. N’oubliez pas que vous ne partez pas à la plage, adaptez vos vêtements : il vous faudra un ou plusieurs pantalons usés, des chaussures fermées, type bottes, bref des vêtements qui ne craignent rien. Pensez aussi au chapeau !

Ce que disent la plupart des Wwoofeurs en rentrant, c’est que cette expérience leur a énormément appris, leur a parfois changé la vie ! Cela demande d’être curieux, adaptable et prêt à donner de votre personne pour vivre une belle expérience.

Opportunités (d’aider) dans des fermes bio du monde entier


Étiquettes : , ,

Réagissez