RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Projet personnalisé de scolarisation : l’école pour tous !

21 Août 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Tout enfant en situation de handicap scolarisé bénéficie d’un accompagnement adapté à ses besoins. Il s’agit du projet personnalisé de scolarisation (Pps), issu du plan personnalisé de compensation. Explications.

Les enfants porteurs d’un handicap ont le droit de suivre une scolarité comme n’importe quel autre élève. L’école applique alors ce qu’on appelle le projet personnalisé de scolarisation (Pps). Zoom sur les trois grandes étapes.


1/ La demande à la Mdph

Le Pps est conçu à partir des documents fournis par la famille : le certificat médical et les attestations, le projet de vie (vœux de l’enfant et de sa famille) et le guide d’évaluation des besoins en matière de scolarisation (Gevasco), l’équivalent d’un carnet de scolarité établi par l’école.

« Quand la famille est en difficulté pour remplir le dossier, elle se fait aider par l’enseignant référent de l’école, une association de parents ou la Maison départementale des personnes handicapées (Mdph) elle-même », précise Barbara Leroux-Florencio, responsable accueil, information et communication à la Mdph du Puy-de-Dôme (63).


2/ L’évaluation pluridisciplinaire

A partir de tous ces documents, l’équipe pluridisciplinaire d’évaluation (Epe) de la Mdph rédige un plan personnalisé de compensation du handicap (Ppc). Celui-ci présente deux volets essentiels : les aides financières éventuelles (allocation d’éducation de l’enfant handicapé (Aeeh) et prestation de compensation du handicap (Pch) ) et le pendant scolaire, le fameux Pps.

« En fonction des besoins de l’enfant, le Pps peut proposer diverses mesures, précise Barbara Leroux-Florencio. Des aménagements techniques et/ou pédagogiques, l’accompagnement par un auxiliaire de vie scolaire ou un service d’éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad) ou une orientation en unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis). »


3/ Les décisions

Pièce maîtresse du dispositif, la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (Cdaph) examine les propositions de l’Epe et prend les décisions finales. « La Cdaph comprend notamment des associations de parents d’élèves et des représentants des personnes en situation de handicap. Les familles peuvent y être entendues », rappelle Barbara Leroux-Florencio.

Evolutif, le Pps peut être régulièrement réévalué par tous ses acteurs afin d’apporter les meilleures solutions pour l’enfant et son épanouissement scolaire.


Étiquettes : , ,

Réagissez