RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Pédiatre ou généraliste : lequel choisir pour son enfant ?

19 Avr 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Pour assurer le suivi médical de votre enfant, vous avez le choix de faire appel à un pédiatre ou un généraliste. Mais quelles différences y a-t-il entre ces deux médecins au juste ? Voici quelques éléments pour vous éclairer.

Pédiatre ou généraliste… généraliste ou pédiatre. Vous hésitez encore ? Pour choisir en connaissance de cause, une première chose à savoir : le pédiatre a dédié ses cinq dernières années de médecine à étudier la santé de l’enfant. Le généraliste a, comme son nom l’indique, choisi de se consacrer à la médecine générale.

Le pédiatre a donc reçu une formation plus ciblée pour assurer le suivi médical de l’enfant dès sa naissance. Il est ainsi bien placé pour prévenir et dépister les maladies chroniques, suivre la croissance de l’enfant, conseiller les parents…

85 000 généralistes contre… 8 000 pédiatres

Cela étant dit, « la réalité du terrain fait qu’il n’est pas possible de faire suivre tous les enfants, partout, par un pédiatre, explique Catherine Salinier, pédiatre et ancienne présidente de l’Association française de pédiatrie ambulatoire (Afpa). En France, 750 000 bébés naissent chaque année dans le pays. Et il y a environ 85 000 médecins généralistes contre 8 000 pédiatres ».

Le médecin généraliste est donc une alternative tout à fait adaptée, surtout s’il s’est formé à la médecine de l’enfant. Toutefois, en cas de maladie aiguë, grave ou chronique de l’enfant (asthme, obésité, pathologie rénale…), le pédiatre reste le spécialiste à consulter en priorité. Le médecin généraliste peut d’ailleurs orienter la famille vers celui-ci avant d’envisager un suivi complémentaire par l’hôpital.

Un suivi conjoint

« L’idéal serait d’être suivi par un pédiatre, qui reçoit des enfants toute la journée en consultation. Mais lorsque cela n’est pas possible, le mieux est d’opter pour un suivi conjoint, et que le médecin généraliste et le pédiatre se coordonnent », suggère la docteure Salinier.

Concrètement, en l’absence de problème de santé majeur, vous pouvez caler une visite chez le pédiatre à des âges clés comme la naissance, la visite des 15 jours, puis à 1 mois, 9 mois, 12 mois, 2 ans puis une fois par an. Pour les soucis de santé du quotidien, le suivi peut tout à fait être assuré par votre généraliste.


Étiquettes : ,

Réagissez