RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Pays Sud Bourgogne : le territoire mis à l’honneur grâce au contrat de ruralité !

29 Mar 2017 par Sophie, pôle Communication, Pas de commentaire »
Imprimer cet article Imprimer cet article

La signature du contrat de ruralité du pays Sud Bourgogne a eu lieu mercredi 22 mars après-midi à Cluny en présence de Gilbert Payet, Préfet de Saône-et-Loire, et de l’ensemble des partenaires du projet dont la Caisse d’allocations familiales. Déjà initié à quatre reprises dans le département, ce contrat a pour objectif de répondre aux enjeux et besoins d’un territoire grâce à des actions concrètes. En 2017, plus de 2 millions d’euros du fonds de soutien à l’investissement local seront dédiés aux contrats de ruralité en Saône-et-Loire. Plus d’infos par ici !

Le contrat de ruralité, c’est quoi ?

Le contrat de ruralité est l’accord formel d’un projet mené entre l’Etat et divers partenaires institutionnels, économiques ou encore associatifs. Son objectif ? Faire le point sur les initiatives déjà en cours, mettre en œuvre des actions de valorisation des territoires ruraux et proposer le développement de nouveaux projets. Tout contrat s’articule autour de 6 axes :

  • l’accès aux services et aux soins,
  • la revitalisation des bourgs centres,
  • l’attractivité du territoire,
  • la mobilité,
  • la transition écologique,
  • la cohésion sociale.

 Zoom sur le projet du pays Sud Bourgogne

Avec 113 419 habitants pour 123 communes, le contrat de ruralité du pays Sud Bourgogne a pour objectif d’entretenir et d’amplifier la dynamique d’attractivité du territoire. Comment ? En développant notamment des offres de perspectives professionnelles (activités économiques, emplois…) et personnelles (cadre de vie, services…) pour la population.

Dans ce cadre, le contrat de ruralité propose de nombreuses actions. En voici une courte liste :

  • création ou aménagement de logements pour les étudiants en médecine,
  • instauration de cabinets médicaux, d’une maison de santé à Matour et d’un pôle de santé à Charnay les Mâcon,
  • aménagement de zones d’activités, de lieux d’accueil d’entreprises et de bourgs centres : Lugny, Burgy, Matour, Péronne, Saint Albain, Saint Amour…
  • création d’un laboratoire de transformation alimentaire à Cluny,
  • mise en place d’aires de covoiturage,
  • construction, extension et réhabilitation d’écoles (Azé, Prissé, Tramayes, La Roche-Vineuse…),
  • acquisition et réhabilitation d’un bâtiment pour l’hébergement d’urgence…

 La Caf de Saône-et-Loire apporte sa contribution

En tant que partenaire du projet, la Caf de Saône-et-Loire s’engage à favoriser la mise en œuvre de ces actions et intervient ainsi sur :

  • la cohésion sociale dans le champ de la petite enfance, de la jeunesse et du lien social par un soutien technique et financier pour des établissements d’accueil du jeune enfant et par l’aide à la création de plusieurs micro-crèches (Colombier en Brionnais, Marcigny, St Christophe en Brionnais, St Bonnet de Joux…) ; par le soutien des accueils de loisirs et des jeunes ; par le soutien à la parentalité, aux équipements des centres sociaux, aux espaces de vie sociale et foyers de jeunes travailleurs.
  • l’accès aux droits en multipliant ses points d’accueil grâce à la mise en place de maisons de services au public (MSAP), de relais de services publics (RSP) ou de points relais Caf.

 


Étiquettes : , ,

Réagissez