RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Etudiants : 5 conseils pour bien se réorienter

15 Déc 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Vous suivez un cursus dans l’Enseignement supérieur qui ne vous plaît pas ? Il n’est jamais trop tard pour réagir ! Vies de famille vous livre les clés pour rebondir de façon sereine et constructive.

Après deux mois à suivre des cours de droit à l’université de Poitiers (Vienne), Laure s’est rendu compte que ce domaine ne l’intéressait pas. Heureusement, elle a pu se réorienter, et étudie désormais la traduction dans la même fac. « J’en ai fait tout un drame au début, raconte-t-elle. En vérité, c’est humain de se tromper, et rien n’est irréversible. » L’important est de réfléchir à sa réorientation en amont et de l’aborder étape par étape.

1- Ne pas renoncer dès la première difficulté

Pour Annick Soubaï, directrice du Centre d’information et d’orientation des enseignements supérieurs à Paris, pas question d’agir sur un coup de tête. « Si l’étudiant n’a fait que quelques semaines dans une formation, ce n’est peut-être pas suffisant. Il ne faut pas lâcher la proie pour l’ombre, évitez de vous précipiter ! »

2- Se poser les bonnes questions

Est-ce la matière qui ne vous convient pas, ou bien le cadre, le rythme de travail ? Il s’agit d’identifier clairement ce qui vous déplaît, analyse Sophie Laborde-Balen, fondatrice et dirigeante de Tonavenir*, un réseau d’orientation : « J’ai pu aider une élève en prépa littéraire à se réorienter. Dès le deuxième jour de la rentrée, elle a détesté cette formation. Le problème n’était pas le domaine d’études, mais la manière de l’enseigner. » Plutôt qu’un virage à 180 degrés, un simple réajustement peut suffire dans certains cas.

3- Etre accompagné

L’introspection est indispensable pour comprendre ce qui vous motive. Prenez en compte vos envies, ainsi que votre parcours scolaire et vos compétences : ai-je le bon profil pour être accepté dans cet IUT ? La maquette des cours m’intéresse-t-elle ? Pour vous aider à y voir clair, vous pouvez solliciter un conseiller d’orientation, au sein d’un service universitaire d’information et d’orientation (Suio), par exemple. 

4- Se projeter dans l’avenir

Assurez-vous que votre nouvelle formation est cohérente avec vos aspirations professionnelles. Vous pouvez consulter les fiches métiers Onisep ou en discuter avec des professionnels du secteur visé. « Il faut se montrer pragmatique et vérifier de la manière la plus rigoureuse la faisabilité de votre nouveau projet », insiste Annick Soubaï.

5- Sauter le pas au bon moment

Deux périodes de l’année sont propices pour se réorienter : lors du premier semestre (de septembre à décembre) ou à la fin de l’année universitaire (si vous souhaitez intégrer une formation universitaire de niveau bac +1, il faudra alors déposer un dossier sur Parcoursup). « Il est aussi tout à fait possible de prendre une année pour réfléchir à son avenir tout en faisant un petit job à côté », rappelle Sophie Laborde-Balen. De quoi sécuriser son choix, pour ne pas avoir à se réorienter une seconde fois.

* Réseau privé de conseillers d’orientation fondé en 2009, pour accompagner les jeunes de 14 à 25 ans

Pour aller plus loin
« Les lieux d’information de l’orientation » sur le site du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports
« Orientation : les lieux d’information » sur le site du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation


Réagissez