RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Être père au foyer : un choix de vie

18 Mar 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

PORTRAIT. En dépit des préjugés, certains hommes font le choix d’arrêter leur activité professionnelle pour devenir papa à plein temps. C’est le cas de Lévy, 30 ans, qui prend soin de ses enfants au quotidien. Rencontre.

Il y a maintenant deux ans, Lévy quittait son poste de cuisinier pour endosser un nouveau rôle… celui de père au foyer. « J’ai pris cette décision à la naissance de notre première fille, raconte Lévy. Un an plus tard, nous avons eu des jumeaux, et mon envie de rester à la maison s’est confirmée. Et en ce mois de mars, incroyable, nous allons de nouveau accueillir des jumeaux. »

Cette vie de famille nombreuse, Lévy la partage sur son compte Instagram. De la pause goûter à la sortie au parc, ce super papa immortalise chaque moment familial avec de touchants clichés. Il y décrit son quotidien à la façon d’un journal intime et revendique fièrement son rôle de père au foyer.

Pour lui, s’occuper de ses petits est une activité honorable. « Si je dois comparer la difficulté de mon ancien travail et mon occupation actuelle, je dirais qu’il ne faut pas sous-estimer celui qui reste à la maison, confie le trentenaire d’une voix rieuse. Il faut savoir enfiler plusieurs casquettes : papa, éducateur, médiateur, cuisinier, infirmier… C’est un investissement total ! »

« Certains n’admettent pas qu’un homme puisse s’occuper des enfants »

Lévy l’avoue, c’est un mode de vie qui n’est pas commun. « Avec ma femme, nous sommes assez ouverts sur les questions de parentalité. Pour nous, il n’y a pas de schéma familial type », explique-t-il avec une grande humilité. Ma femme avait un salaire plus élevé que le mien, et j’avais cette envie forte de rester à la maison avec les enfants. Après plusieurs discussions, faire ce choix nous a semblé être une évidence. »

Pourtant, certains de ses proches ont pu porter un jugement et ont perçu ce choix « comme un signe de faiblesse ». Selon lui, les stéréotypes ont la peau dure : « En France, il y a l’idée que c’est plus souvent la maman qui reste à la maison. Certaines personnes n’admettent pas qu’un homme puisse s’occuper des enfants. »

Mais Lévy, lui, voit les choses autrement : « Ma femme peut justement compter sur moi et savoir, lorsqu’elle part au travail, que les enfants sont en sécurité, et qu’ils ont tout l’amour dont ils ont besoin pour grandir sereinement. »

« Le lien paternel est tout aussi important »

Ses deux premières années dans la peau d’un père au foyer lui ont appris à devenir beaucoup plus sensible, organisé et rigoureux. Le jeune papa a surtout pris conscience d’une chose qui lui tenait à cœur : « Le lien paternel est tout aussi important pour un enfant. »

Pour Lévy, devenir père au foyer n’est pas une décision à prendre à la légère. Il a beaucoup réfléchi à comment il pourrait être un papa moderne. « Le rôle du papa a longtemps été réduit à la figure de l’autorité, celui qui crie ou fait les gros yeux, plaisante-t-il. Mais aujourd’hui les pères sont plus que cela : ils peuvent être doux et bienveillants. Mon plus grand bonheur est de pouvoir accompagner mes enfants et les voir grandir chaque jour. »


Étiquettes :

Réagissez