RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Ecole maternelle : la première rentrée, ça se prépare

23 Juin 2021 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Votre enfant entre en maternelle en septembre ? Cette étape importante mérite d’être bien préparée. Vous pouvez commencer à lui en parler quelques semaines avant le jour J. Voici quelques conseils.

S’il est une rentrée à la saveur particulière, c’est bien la première à l’école maternelle. Un moment important qui peut susciter de l’appréhension pour les petits… et les grands. Pour s’assurer que tout se passe bien, il est conseillé de s’y préparer émotionnellement et de se montrer serein, afin de ne pas transmettre d’émotions négatives à son enfant.

Carla Schiappa-Burdet, professeure des écoles devenue conseillère pédagogique, recommande d’en parler à son enfant vers la mi-août. Un bon moment pour éviter une attente longue et pesante. « On peut lui lire des livres avec ses héros préférés qui vont à l’école maternelle. S’il a un grand frère ou une grande sœur, ils peuvent lui raconter leur expérience, lui montrer leurs photos de classe, leurs pochettes de peintures… », propose l’enseignante.

Aider votre enfant à gagner en autonomie

Plus il sera familier des lieux, moins votre enfant aura peur. Petit passage devant l’école, explications sur le déroulement de la journée, les personnes qui s’occuperont de lui… toutes ces informations sont précieuses et lui montrent que tout est prévu pour bien l’accueillir.

Autre point important : il va devoir partager l’attention de sa maîtresse et de son Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles) avec une vingtaine d’autres enfants. L’idéal est donc de l’aider à gagner en autonomie. Quelques semaines avant la rentrée, on l’habitue à s’habiller seul. On lui prévoit des vêtements et chaussures faciles à mettre et à enlever pour la sieste.

Miser sur le développement du langage

Il n’est pas encore tout à fait propre ? « Il faut dédramatiser. Quoiqu’on en dise, ce n’est pas une condition à la scolarité, rassure Carla Schiappa-Burdet. Et souvent c’est réglé en trois semaines, car on demande à tous les enfants d’aller régulièrement aux toilettes. »

Au niveau des apprentissages, le mieux est de rester zen en ne l’obligeant pas à dessiner ou à compter. En revanche, n’hésitez pas à renforcer le développement du langage pour qu’il se fasse comprendre : en discutant avec lui, par exemple, et en lui lisant des histoires pour qu’il acquiert du vocabulaire.

Pour le projeter vers cette rentrée, petite astuce : vous pouvez acheter ensemble son cartable et lui faire coller des gommettes sur le calendrier jusqu’au jour J. Cette première rentrée bien préparée lui donnera une première image positive de l’école.


Étiquettes :

Réagissez