RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Comment protéger les enfants des violences familiales ?

14 Mai 2020 par Catherine service communication, Pas de commentaire »

Imprimer cet article

Durant la crise sanitaire, le nombre des violences au sein des familles a augmenté. Que vous soyez un enfant victime, ou un parent en détresse, le 119 – numéro d’appel d’urgence pour l’enfance en danger – peut vous aider.

35 %, c’est le nombre d’appels supplémentaires que reçoit le 119 * – service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger – depuis le début du confinement. « Mi-avril, l’augmentation des appels entrants a même été de 89 %, soit environ 300 appels de plus que d’habitude », souligne Pascal Vigneron, directeur d’Allô enfance en danger.

Cette hausse s’explique par l’isolement des enfants du monde extérieur. En effet, ils ne peuvent plus demander l’aide d’une assistante sociale, d’une assistante scolaire, ou de proches auprès de qui ils pouvaient se confier. « Nous sommes là pour pallier cette difficulté. La personne qui compose le 119 est d’abord reçue par un service de pré-accueil, qui évalue la situation. En cas d’urgence, nous faisons intervenir les forces de police. Sinon, la discussion se poursuit », développe Pascal Vigneron.

Cette plateforme téléphonique n’est pas uniquement un service d’alerte, mais bien un service de protection de l’enfance, sur tous les aspects. « Nous observons de plus en plus de parents qui nous appellent car ils ont peur de craquer, ils ont besoin de souffler. C’est très important car cela montre la confiance qu’il y a dans le 119, et leur envie de s’en sortir. »

Pascal Vigneron insiste : « Les parents qui appellent ne seront jamais jugés, bien au contraire. Il est préférable de demander de l’aide, plutôt que de risquer la sécurité d’un enfant. Les voisins alertent également davantage sur des situations à risques. »

Un formulaire en ligne quand on ne peut pas appeler

« Les coups de téléphone ne sont pas anonymes, mais confidentiels. Quoi qu’il arrive, l’appel n’apparaîtra pas sur les factures de téléphone. Il faut simplement penser à le supprimer de l’historique des appels sur votre appareil », poursuit le directeur.

Depuis le 2 avril, un formulaire en ligne est à disposition de toutes les personnes qui ne peuvent pas appeler. Il a été récemment décliné en deux exemplaires afin d’être accessible aux adultes, comme aux enfants.

Quels que soient votre âge et votre situation, n’hésitez pas à appeler, vous n’êtes pas seul(e). Les différentes possibilités vous seront expliquées en détail. Sachez que si vous appelez en votre nom, rien ne sera fait sans votre accord.

Pascal Vigneron conclut : « Nos missions sont de faire connaître ses droits à chacun, d’apporter de l’écoute, des conseils, et de l’aide en cas de besoin. Si vous n’osez pas encore appeler ou envoyer une demande par formulaire, essayez de trouver une personne de confiance dans votre entourage, qui saura vous aider dans ce moment difficile. »

* Numéro d’appel gratuit, disponible 24h/24 – 7j/7


Étiquettes : , , ,

Réagissez