RUBRIQUES

SUIVEZ-NOUS

Nos derniers articles

Vos derniers commentaires

Mots clés

LIENS UTILES




Arnaque sur Internet : un courriel frauduleux promet 152,45 euros

2 août 2011 par Catherine service communication, 201 commentaires »
Imprimer cet article Imprimer cet article

Attention : certains d’entre vous ont peut-être reçu un courriel concernant l’éventuel versement d’une prime vacances par la Caf. Il s’agit d’une escroquerie. Ne tombez pas dans le piège et signalez-le !

La semaine dernière, de nombreux allocataires ont reçu par courriel, un message les informant du droit à « une prime d’aide aux vacances » d’un montant de 152,45 euros. Il était demandé d’envoyer par courriel une copie de sa carte d’identité, accompagnée d’un justificatif de domicile de moins de trois mois.

Ce courriel est faux. Il s’agit d’une nouvelle tentative de phishing. L’émetteur de  ce message n’est en aucun cas la Caisse d’allocations familiales. Vous ne devez surtout pas y répondre.

La Caisse nationale des Allocations familiales (Cnaf) invite les personnes ayant reçu ce courriel à le transmettre par courrier ou par messagerie contacter leur Caf afin de faciliter l’enquête sur l’origine et les auteurs de cette escroquerie.

Dans le cas où certaines personnes auraient retourné par mail les pièces demandées, il est recommandé de porter plainte auprès de la gendarmerie ou du commissariat le plus proche.

D’après les premières analyses conduites par la Cnaf, le système d’information n’a pas été piraté. Les auteurs se sont vraisemblablement procurés les adresses mail à partir de bases de sonnées externes puisque même des personnes non allocataires ont reçu ce courriel frauduleux.

La Cnaf va déposer plainte contre X en se constituant partie civile.


Mots-clés : , , , , , , , , , , , , , , , , ,

201 commentaires

« Commentaires plus anciens
  1. Yoann dit :

    Bonjour,
    J’ai répondu à un mail frauduleux, j’ai saisi mes identifiants d’accès au compte uniquement puis validé, je n’ai pas rempli les informations personnelles et bancaires, y’a t’il un risque?

Réagissez